Betty Bonifassi offre une version deluxe de son album Lomax

Betty Bonifassi offre une version deluxe de son album Lomax, incluant quatre chansons remixées, disponible exclusivement en ligne dès le 11 novembre.
Betty Bonifassi propose une version remixée de quatre de ses chansons se retrouvant sur son dernier album lancé l’hiver dernier et qui se veut une relecture contemporaine des chants d’esclaves du début du siècle et une exploration des enregistrements d’Alan Lomax.
À la suite du succès de son spectacle présenté au Club Soda dans le cadre du Festival International de Jazz de Montréal, l’été dernier, l’artiste sera de retour à Montréal le temps d’une représentation au cabaret La Tulipe le 10 février prochain.
Betty Bonifassi, l’une des seules québécoises à avoir chanté aux Oscars et aux Grammy, s’intéresse aux chants d’esclaves depuis plusieurs années. Ceux-ci ont d’ailleurs inspiré son album éponyme lancé en 2014 et, tout comme Lomax, composé en compagnie de Jesse Mac Cormack. Betty s’est tournée vers divers collaborateurs afin de refaçonner à nouveau quatre pièces et de leur insuffler l’ambiance électro qu’on lui connaît. Chaque artiste a été choisi soigneusement afin d’apporter un nouvel élément aux pièces de Lomax.

I Don’t Do Nobody (Jean-Phi Goncalves)
Jean-Phi Goncalves, acolyte de longue date de Betty, a remixé I Don’t Do Nobody en travaillant sur l’énergie vocale pour apporter une dimension plus électro à l’extrait.
Berta (Smokey Joe and the Kid)
Après avoir assuré la première partie des beat makers français Smokey Joe and the Kid, Betty est tombée sous le charme du duo. Pour Lomax Deluxe, ils ont revisité Berta en l’enrobant d’instruments organiques et électroniques.
Grizzly Bear (Martin Lavallée)
Le remodelage de Grizzly Bear a été effectué par Martin Lavallée, qui, en tant que batteur sur le projet Lomax, est très familier avec l’univers de cet hommage aux chants d’esclaves. Il arrive à faire planer la voix de Betty et amener vers le blues cette pièce originalement plus rock.
Old Hannah (Nicolas Repac)
Le multi-instrumentiste et producteur français Nicolas Repac signe la nouvelle édition d’Old Hannah, dont le nouveau son plus dansant s’inspire de la musique du monde.

Comments are closed.