Archive | Nouvelles

Un nouvel extrait et une supplémentaire

En supplémentaire au Cabaret La Tulipe le 10 février prochain, Betty Bonifassi présente l’extrait I Don’t Do Nobody (Jean-Phi Goncalves Remix) issu de son plus récent album Lomax Deluxe.

Pour cette version deluxe, Betty a fait appel à divers collaborateurs afin de refaçonner quatre pièces de Lomax, son second album, inspiré des chants d’esclaves du début du siècle et des enregistrements d’Alan Lomax. Chaque artiste a été sélectionné soigneusement afin d’apporter un nouvel élément aux pièces remixées.

« À l’heure où tout se déshumanise, le travail d’Alan Lomax nous revient 100 ans plus tard pour nous rappeler la magie de l’humain. »
— Betty Bonifassi

Pour remodeler I Don’t Do Nobody, c’est vers Jean-Phi Goncalves, son acolyte de longue date, que Betty s’est tournée. Il a remixé I Don’t Do Nobody en travaillant sur l’énergie vocale pour apporter une dimension plus électro à l’extrait.

Betty Bonifassi s’illustre à l’international

2017 sera une année chargée pour Betty. Elle a pris part à la conférence de l’Association of Performing Arts Presenters à New York dans le cadre du Mundial Montréal sur la route et a présenté plusieurs concerts dans la Grosse Pomme en début d’année. En mars, Betty participera au prestigieux festival américain South by Southwest (SXSW).

Alors que l’album Lomax Deluxe est disponible en France depuis vendredi dernier, Betty transportera sa tournée de spectacles en Europe au printemps. Cet hiver, elle participera à la vitrine RIDEAU le 14 février et au spectacle hommage Piaf a 100 ans. Vive la Môme! auquel Betty prête sa voix reprendra la route au Québec.

Continue Reading

Betty Bonifassi offre une version deluxe de son album Lomax

Betty Bonifassi offre une version deluxe de son album Lomax, incluant quatre chansons remixées, disponible exclusivement en ligne dès le 11 novembre.
Betty Bonifassi propose une version remixée de quatre de ses chansons se retrouvant sur son dernier album lancé l’hiver dernier et qui se veut une relecture contemporaine des chants d’esclaves du début du siècle et une exploration des enregistrements d’Alan Lomax.
À la suite du succès de son spectacle présenté au Club Soda dans le cadre du Festival International de Jazz de Montréal, l’été dernier, l’artiste sera de retour à Montréal le temps d’une représentation au cabaret La Tulipe le 10 février prochain.
Betty Bonifassi, l’une des seules québécoises à avoir chanté aux Oscars et aux Grammy, s’intéresse aux chants d’esclaves depuis plusieurs années. Ceux-ci ont d’ailleurs inspiré son album éponyme lancé en 2014 et, tout comme Lomax, composé en compagnie de Jesse Mac Cormack. Betty s’est tournée vers divers collaborateurs afin de refaçonner à nouveau quatre pièces et de leur insuffler l’ambiance électro qu’on lui connaît. Chaque artiste a été choisi soigneusement afin d’apporter un nouvel élément aux pièces de Lomax.

I Don’t Do Nobody (Jean-Phi Goncalves)
Jean-Phi Goncalves, acolyte de longue date de Betty, a remixé I Don’t Do Nobody en travaillant sur l’énergie vocale pour apporter une dimension plus électro à l’extrait.
Berta (Smokey Joe and the Kid)
Après avoir assuré la première partie des beat makers français Smokey Joe and the Kid, Betty est tombée sous le charme du duo. Pour Lomax Deluxe, ils ont revisité Berta en l’enrobant d’instruments organiques et électroniques.
Grizzly Bear (Martin Lavallée)
Le remodelage de Grizzly Bear a été effectué par Martin Lavallée, qui, en tant que batteur sur le projet Lomax, est très familier avec l’univers de cet hommage aux chants d’esclaves. Il arrive à faire planer la voix de Betty et amener vers le blues cette pièce originalement plus rock.
Old Hannah (Nicolas Repac)
Le multi-instrumentiste et producteur français Nicolas Repac signe la nouvelle édition d’Old Hannah, dont le nouveau son plus dansant s’inspire de la musique du monde.

Continue Reading

No more my lawrd

Quelques jours après l’annonce de la nomination de son projet Lomax comme album de l’année – réinterprétation au prochain gala de l’ADISQ, Betty Bonifassi nous arrive avec un tout nouveau clip de la chanson No more my lawrd.
Inspirée d’un fait vécu, la vidéo dresse un portrait de l’industrie de la mode et de ses usines de travail aux conditions parfois inhumaines. Concept dans la même lignée que l’album Lomax qui se veut une relecture contemporaine des chants d’esclaves du début du siècle et une exploration des enregistrements d’Alan Lomax. Le tout dans un hommage à la force de résilience, à la dignité et à la beauté des esclaves africains déportés en Amérique.

Continue Reading

LOMAX – Nouvel album de Betty Bonifassi

Montréal, février 2016 – Continuant son exploration de l’œuvre d’Alan Lomax, Betty Bonifassi sera de retour sur disque le 4 mars prochain avec Lomax, une réinterprètation de son premier album paru en septembre 2014. Le projet dans son ensemble est un vibrant hommage aux afro-americain prisoners’ songs des années 1920 du sud des États-Unis, chants créés afin de soutenir la cadence de travail qui était insoutenable et inhumaine.

Betty Bonifassi sera en spectacle le 23 février prochain au Club Soda dans le cadre de Montréal en lumière, dont elle est cette année la co-présidente d’honneur.

Composé de huit chansons, Lomax a été enregistré et réalisé en tandem par le guitariste Jesse Mac Cormack et Betty Bonifassi au Studio B-12 de Valcourt. Mac Cormack est également responsable des arrangements musicaux en plus de jouer piano et orgue sur l’album.

Betty Bonifassi est également accompagnée du bassiste Mathieu Désy, du batteur Martin Lavallée, du pianiste Martin Lizotte et de la chorale féminine Les Marjo’s qui apportent une couleur toute particulière à cet ambitieux et singulier projet.

« Cet album est un hommage à la force de résilience, la dignité et à la beauté des esclaves Africains déportés en Amérique à des fins de main-d’oeuvre. L’Afrique a construit l’Amérique dans sa structure comme dans son art, au prix de son sang. Grâce à M. Lomax, nous avons pu entendre ces chants 100 ans plus tard, afin de ne jamais oublier. » – Betty Bonifassi

L’américain Alan Lomax (1915-2002) fut un célèbre ethnomusicologue, folkloriste, musicologue et collecteur de musiques. Il réalisa ses premiers enregistrements avec son père en 1933, et poursuivit sa collecte de la musique des États-Unis, des Caraïbes, et des nations européennes jusqu’en 1985. Il fut également interprète et producteur, notamment pour Leadbelly et Woody Guthrie. Il archivera du folkore pendant 52 ans.

Continue Reading

Betty en tournée Européenne!

Ce jours-ci, Betty Bonifassi se retrouve en Europe pour présenter son spectacle Chants d’esclaves, chants d’espoir.

Continue Reading

Le premier album solo de Betty Bonifassi

Cet album est un hommage à la force de résilience, à la dignité et à la beauté des esclaves Africains déportés en Amérique à des fins de main-d’oeuvre. L’Afrique a construit l’Amérique dans sa structure comme dans son art, au prix de son sang. Grâce à M. Alan Lomax, nous avons pu entendre ces chants 100 ans plus tard, afin de ne jamais oublier…

Betty Bonifassi

Elle n’a plus besoin de présentation mais, pour la petite histoire… Betty Bonifassi fut révélée avec Les Triplettes de Belleville, sa collaboration avec DJ Champion et le duo Beast. Elle est sans contredit l’une des très grandes voix au pays et possède un magnétisme à rendre fou.

Betty Bonifassi présente, enfin, son premier album à son nom, disponible le 23 septembre prochain sur l’étiquette montréalaise L-A be. Accompagné de Jean Francois Lemieux (réalisation et basse), Benjamin Vigneault (Batterie) et Alex Mac Mahon (réalisation et claviers), Betty Bonifassi offre cet ambitieux album, au départ né d’une recherche musicale pour la pièce de théâtre Des souris et des hommes de Steinbeck, se veut un hommage aux afro-americain prisoners’ songs des années 1920 du sud des États-Unis, chants créés afin de soutenir la cadence de travail qui était insoutenable et inhumaine.

Ces chants sont l’inspiration de ce projet, relecture moderne de cette œuvre déjà archivée en grande partie par la famille Lomax. Alan Lomax (1915-2002) fut un célèbre ethnomusicologue, folkloriste, musicologue et collectionneur de musiques américaines qui a réuni la musique des États-Unis et des Caraïbes, ainsi que celles des nations européennes qui ont influencé cette musique. Il archivera du folkore pendant 52 ans. On retrouve sur le disque l’essence même de Betty Bonifassi.

Elle réussi de façon parfaitement intense à faire passer les émotions, les douleurs et les espoirs de ces chants d’esclaves en enrobant le tout d’un amalgame de blues, de soul, de funk, d’électro et de rock, couronné de cette extraordinaire voix. Du premier extrait, la lancinante Whoa Buck en passant par l’hypnotisante Grizzly Bear jusqu’à l’hallucinante Black Betty, Betty Bonifassi offre un album de 12 grandes chansons

– dont 2 pièces originales – d’espoir qui fera… histoire. Dans une entrevue accordée à Sylvain Cormier du Devoir avant son spectacle au dernier Festival International de Jazz de Montréal, Betty Bonifassi résume : « J’ai enfin trouvé la manière d’exprimer ce qui m’obsède depuis toujours, ce que j’ai voulu dans tout ce que j’ai fait, les Triplettes, DJ Champion, Beast, mes 30 ans de musique ! Toute ma vie j’ai cherché quelque chose et là je le tiens ! Mon mélange in vitro ! »

Les dates de la tournée prévues pour 2015 seront annoncées sous peu…

Pré-commandez dès aujourd’hui l’album ici

Continue Reading

Nouvel album en magasin le 23 septembre

Bien connue pour sa participation aux projets Les triplettes de Belleville, DJ Champion et Beast, Betty Bonifassi nous présente enfin son premier album éponyme. Le projet se veut une relecture contemporaine des chants d’esclaves du début du siècle. Avec sa voix incomparable, cet album est un amalgame d’électro et de rock. Le groove de son complice J-F Lemieux, mets en évidence l’immense talent de la chanteuse.

Le lancement aura lieu le 22 septembre à 20h au Cabaret du Mile-End à Montréal.

L’album est disponible en pré-vente sur iTunes.

Continue Reading